A-travers-l-invisible-cristal-2

À travers l'invisible cristal - Confessions d'un dominicain

De Alex-Ceslas Rzewuski. Plon, 1984, 528 p.
30,00 €

Excellent état général

Dîner et bal au Palais d'Hiver en 1913, à l'occasion du troisième centenaire des Romanov. Des élèves du lycée impérial sont là, et parmi eux un long garçon de vingt ans descendant d'une des plus grandes familles polonaises : Alex Ceslas Rzewuski.

Et puis c'est la guerre. Le jeune Rzewuski dirige à vingt-deux ans le train sanitaire de la grande-duchesse Wladimir, ce qui lui vaut de porter un superbe uniforme de fantaisie avec, à la poignée du sabre, une étonnante dragonne...

Il voit aussi Youssoupov qui lui raconte son audience chez le tsar au lendemain de la mort de Raspoutine et l'irruption de la tsarine délirante, hors d'elle-même : "Un meurtrier, un horrible meurtrier !"

Vient l'exil à Rome puis à Paris. Alex Ceslas Rzewuski y fait carrière grâce à ses dons artistiques, et ses pointes sèches l'imposent bientôt comme un des artistes en vue. Il rencontre alors, à Paris comme à Londres, tout ce qui compte dans le monde des années folles, Misia Sert ou Jean Cocteau.

Mais un sentiment de lassitude et de dégoût s'empare insidieusement de lui. Jacques Maritain et Monseigneur Ghika lui font entrevoir une nouvelle approche, un grandiose abaissement dans une seconde rencontre avec ce Dieu qui s'est déjà imposé à lui à Trébizonde dix ans plus tôt.

C'est l'entrée chez les dominicains au couvent de Saint-Maximin et quarante-trois années de vie sacerdotale, que ce soit comme ermite à la Sainte-Baume, comme directeur de l'Albertinum à Fribourg, comme maître des novices à Toulouse, comme envoyé du Saint-Siège en Amérique du Sud. Alex Ceslas Rzewuski assiste enfin à une des plus importantes sessions de Vatican II.

Depuis quelques années, bien des écrivains ont célébré leur rencontre soudaine avec Dieu et crié leur message à un monde qui semble avoir perdu la notion du divin. Aucun n'est plus émouvant que ce simple récit qui nous conduit des fastes d'un monde englouti à la cellule des moines, à travers une destinée humaine d'une singulière grandeur.

Un document du plus grand intérêt. Un témoignage d'une sincérité bouleversante.

 

Table des matières

Préface de Gaston Palewski

Préface du Père R. L. Bruckberger

 

Les volcans se réveillent (juillet 1914 - février 1917)

Les prodromes

"Look-back" sur le Caucase

Trébizonde

 

Des bergers du Dniepr aux rives méditerranéennes (1917-1919)

L'Ukraine

Sur un volcan

La coulée s'approche

Un monde englouti

Sur le chemin du soleil

 

"The Crazy Twenties" (Paris-Londres 1919-1926)

Bonjour Paris

Silhouettes (Boni de Castellane, Félix Youssoupov, Cuevas)

Labeurs et succès. "Flashes" sur la vie d'un jeune artiste à Paris

Le Paris mondain et artistique

Le Paris international

Londres

Venise, snobisme et conclusion

 

Le grand pas (1925-1926)

La mort de Madame Baba

Tout va changer

Chênehutte

Découverte de Saint-Maximin

L'attente

 

La vie nouvelle (Saint-Maximin 1926-1932)

Le noviciat

Profession simple

Profession solennelle (usque ad mortem)

 

Le sacerdoce (1932-1975)

L'ordination sacerdotale

Directeur spirituel du Séminaire international de Fribourg

Quarante ans vus à vol d'oiseau

 

Plon, 1984, 528 p.

Auteur
Alex-Ceslas Rzewuski