Resistance-audoise-2
Resistance-audoise-3

La Résistance audoise - 2 tomes

De Lucien Maury. Comité d'Histoire de la Résistance du Département de l'Aude, 1980, 454 + 446 p.
45,00 €

Bon état.

Décriée par le parti-pris ou exaltée par un triomphalisme excessif, la Résistance, selon les dosages d'aspects positifs et négatifs, inspirés de l'éthique de chacun, suscitera longtemps les passions.

Ici les résistants audois vous parlent.

Juge et partie dira-t-on ? "La crédibilité de l'ouvrage repose sur le recoupement réciproque de nos propres témoignages" répliquent-ils.

Il s'agit plus dans cet ouvrage, de la Résistance de tous les jours que d'une simple suite d'actions héroïques ou spectaculaires. Et pourtant au fur et à mesure de l'organisation progressive de la lutte, l'amateur d'aventures y percevra le crescendo de l'action jusqu'à la victoire finale.

Placé dans l'arc de cercle du golfe du Lion favorable à un débarquement longtemps envisagé au plus haut niveau, relais des passages clandestins sur la route d'Espagne - Gibraltar - Londres ou Alger, en position d'étranglement sur l'axe de repli de la 19e Armée allemande entre Montagne Noire et Corbières, le département de l'Aude a joué dans la Résistance un rôle important. Comment ? Aucun historien ne l'a jusqu'à présent montré. Mais, par leurs témoignages, les résistants audois vous le disent.

L'ensemble pouvait être contenu en un squelette de 50 pages pour une simple chronologie de faits significatifs. La réaction humaine des protagonistes nous a semblé plus importante. Vous vivrez l'embuscade, les parachutages, les passages de frontière, la recherche du renseignement et autres aspects, en compagnie de leurs auteurs.

À l'image de la Résistance qui fut le test probant, parce que dangereux, d'un pluralisme politique indiscutable, ceux qui témoignent dans cet ouvrage viennent de tous les horizons. Du cheminot de la ligne Narbonne-Cerbère qui cache ses passagers clandestins dans le tender de sa locomotive, au professeur agrégé ou l'ingénieur qui structure et dirige, du distributeur de journaux clandestins au maquisard en embuscade, aucun aspect n'a été négligé, pas même les faiblesses humaines dans l'organisation ou l'exécution.

Étant donné que ces récits de témoins et acteurs sont cadrés dans leur contexte national et régional, vous verrez ainsi, avec une vue d'ensemble pour l'essentiel, comment s'y inscrit l'action de détail sur le terrain, porteuse de vibration humaine et de suspense pour ceux qui l'ont vécue.

C'est un document capital sur le combat clandestin de 1940-44 que vous livrent là, sous forme de récits, une bonne centaine de résistants qui n'ont d'autre but que de compléter votre information avec le souci de vous faire vivre l'ambiance de cette époque.

 

Sommaire

TOME I

 

Principaux sigles et abréviations utilisés dans ce volume

Avant-propos

Le contexte historique

Le milieu géographique et humain

 

Première partie - De juin 1940 à novembre 1942

Les premiers pas - La préparation morale à la Résistance

Le maquis d'En Bec premier maquis de l'Aude

La clinique du docteur Marx

La répression à ses débuts en Haute-Vallée de l'Aude

Naissance du mouvement "Combat" dans l'Aude

La diffusion de la presse clandestine

La Résistance des intellectuels à Carcassonne 1940-42

Le mouvement Franc-Tireur dans l'Aude 1941-42

La Résistance en milieu chrétien

La répression contre les propagandistes de la Résistance

La Résistance des milieux syndicaux narbonnais 1940-42

La naissance de "Combat" dans le Narbonnais

Dans le secteur de Lézignan et des Basses-Corbières

Le retard de la zone sud

 

Deuxième partie - De novembre 1942 à mai 1944

Le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord du 8 novembre 1942 - L'occupation de la zone sud

Les filières de passages en Espagne vers l'A.F.N.

Limoux antenne des services spéciaux de la Défense Nationale

Les réseaux de renseignements

Jean Moulin l'unificateur des grands mouvements

Les Mouvements Unis de la Résistance (MUR) en R3

Le Front National et le FTPF

L'organisation de la Résistance de l'Armée (ORA)

Stratégie et renseignement

Le réseau "Gallia" dans l'Aude

Le réseau "Mitridate" dans l'Aude

Le réseau "Cotre" dans l'Aude

Le réseau "Goëlette" dans l'Aude

Les réseaux de renseignement américains dans l'Aude

Le réseau américain AKAK

Marcel et Gabrielle Colmé

Le réseau américain Fred-Tommy-Brown

Les réseaux d'évasion par l'Espagne

Le maquis du Roc Blanc

Sur les pistes d'Andorre avec les frères Tichadou

Le réseau "Jasmin-Base-Espagne"

La filière de passage Narbonne-Cerbère avec les cheminots

Quillan plaque tournante des filières de passage

En route vers les geôles franquistes

L'évolution de l'organisation générale de la Résistance

Les branches verticales des MUR. Le ROP

Le service national maquis

L'Action Ouvrière (AO)

Dissolution des branches verticales

Simplification du commandement

Visages carcassonnais

Les secteurs de l'AS-CFL

Le secteur de Carcassonne

Le secteur de Quillan

Le secteur Puivert-Chalabre-Limoux. Premier parachutage de l'Aude à L'Escale le 15 mars 1943

Le secteur d'Espéraza. Parachutage du 23 novembre 1943

Le premier maquis des Roudiès dans le secteur Puivert-Chalabre

Alger-Puivert avec Paul Delrieu

 

Annexes

Appels du général de Gaulle juin 1940

Appel de Jacques Duclos et de Maurice Thorez

Récit de la révolte du camp de Saint-Sulpice-la-Pointe

Codage des télégrammes radio (réseau Gallia)

Renseignements recueillis par le réseau Gallia

Récit du professeur Rothé sur la mort de Jacques Monod

Bibliographie sommaire et documentation

 

TOME II

Principaux sigles et abréviations utilisés dans ce volume

 

Deuxième partie (suite)

Le groupe de Dorres

L'AS du sous-secteur de Chalabre avant le 6 juin 1944

Le parachutage du 15 mars 1944 à Puivert

10 avril 1944, la mission "Amédée" saute sur Picaussel

Le secteur d'Aunat et du plateau de Sault

Le secteur de Quérigut

Le secteur des Hautes-Corbières (Tuchan-Mouthoumet)

Le secteur de Narbonne

Le secteur de Lézignan et des Basses-Corbières

Le secteur du Lauragais

Le secteur du Minervois-Cabardès

Le secteur de Montolieu

Le Corps-Franc de la Montagne Noire (CFMN) avant le 6 juin 1944

Le Front National dans l'Aude avant le 6 juin 1944

Les Francs-Tireurs et Partisans Français (FTPF) avant le 6 juin 1944

Les guérilleros espagnols dans la Résistance audoise

 

Troisième partie

Du débarquement du 6 juin au 30 septembre 1944

"Ohé ! saboteur, attention à ton fardeau"

Le Plan Bleu en Haute-Vallée de l'Aude

Le dispositif allemand dans l'Aude

Le dispositif général des maquis de l'Aude

Le Corps-Franc de la Montagne Noire au combat

Le maquis de Picaussel

Le maquis AS de Villebazy (Corps-Franc Lorraine)

Les Allemands attaquent le CFMN

Le maquis Faïta décapité par la répression

Les maquis AS contre-attaquent

Jouan de Kervenoael continue

Le maquis de Citou

Les journées des 3-4 août 1944 en Haute-Vallée

Le 3 août 1944 dans les Basses-Corbières

Échec allemand devant Picaussel

Le maquis d'Aunat en alerte

La tragédie de Trassanel

Georges Morguleff fait le point

Largage au sud

Le commando parachutiste de Paul Swank

L'embuscade du 14 août 1944 à Formiguères (PO)

Le débarquement de Provence

La libération de la Haute-Vallée de l'Aude

Félix Roquefort à la "baraka"

Les groupes de sabotage à Carcassonne et du secteur D en action

Baudrigues le 19 août 1944

L'évacuation de Carcassonne 19-20 août 1944

L'évacuation de Lézignan

L'offensive générale de la Résistance armée

Mise en place du Comité de Libération à Carcassonne

Chronologie de la répression dans l'Aude

Mise en place des Comités de Libération

Continuation de la lutte armée, 81 RI (1ère Armée)

Examen critique. Fusillades, "bavures", réquisitions, épuration

En guise de conclusion

 

Annexes

Lettre de Prax, chef de centaine de milice de Carcassonne

Statistiques du Comité d'Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

Lettre du capitaine Rivière au capitaine Frank

Divers - Journaux clandestins

Bibliographie et documentation

 

Comité d'Histoire de la Résistance du Département de l'Aude, 1980, 454 + 446 p.

 

Auteur
Lucien Maury