Au-pays-du-Formica-2

Au pays du Formica

De Tatiana Kletzky-Pradère. TKP, 2021, 58 p.
16,00 €

Livre neuf

Nombreuses illustrations couleurs.

Il était une fois en Occitanie, une contrée magique chantée par les troubadours. Depuis la nuit des temps elle avait nom : Haute-Vallée. Le fleuve Aude, dévalé d'Espagne, s'y engouffrait à grand fracas par les impressionnantes gorges de la Pierre Lys.

Dans cette Haute-Vallée de l'Aude des hommes travaillaient. Ils charriaient sur des radeaux leurs troncs d'arbre jusqu'à la mer... Fabriquaient des chapeaux de feutre expédiés par milliers dans le monde... Soignaient d'autres hommes par leurs eaux bienfaisantes... Se distinguaient dans leur sport favori : le rugby.

Quand la guerre de 1940 perturba ce bel équilibre le pays connut des jours difficiles. Des fabriques diverses eurent beau s'y installer, les hommes appelaient de leurs vœux le retour de l'époque florissante : "Celle des chapeaux".

Une famille de chapeliers finit par les entendre. Un dénommé Paul Mullot persuada mon mari André Pradère de venir se joindre à elle à Quillan, pour lancer la fabrication d'un matériau américain extraordinaire : le Formica.

Les usines qu'ils créèrent avec acharnement, uniques en France et premières d'Europe, employèrent mille personnes durant un demi-siècle ; produisirent un million de m² de panneaux par mois ; installèrent la plus grande presse à stratifier du monde ; ramenèrent la prospérité dans le canton qui sut profiter d'une telle réussite.

Je ne connais pas une famille de la Haute-Vallée, où une personne au moins, n'ait : "Travaillé à Formica". En tant que dernière survivante du groupe fondateur, j'ai compris leur message : "Ne pas les oublier".

TKP, 2021, 58 p.

Auteur
Tatiana Kletzky-Pradère