Aime-Ramond-policier-resistant-2

Aimé Ramond, de Montgeard à Carcassonne - Itinéraire d'un policier résistant

De Roger Lair, Claude Rivals et André Roou. Amicale Culturelle de Montgeard / Cercle d'Histoire Aimé Ramond, 1995, 140 p.
25,00 €

Excellent état

Avez-vous remarqué que l'hôtel de ville de Carcassonne est tout proche de l'intersection de deux grands axes nord-sud et ouest-est : rue Jean Bringer, résistant sous le nom de "Myriel" et rue Aimé Ramond, officier de paix et résistant, tous deux liés par le même destin.

Jean Bringer, chef départemental des F.F.I. est connu et reconnu dans l'Aude et bien au-delà.

Mais qui est Aimé Ramond que Carcassonne a tenu à honorer dès 1944 ?

C'est la question que s'est posé Roger Lair, commandant de la police nationale en fonction à la préfecture de l'Aude. Ses recherches l'ont conduit en Lauragais, dans le village natal d'Aimé Ramond... À Montgeard, on serait en peine de trouver une rue ou une place portant ce nom.

Claude Rivals, professeur à l'Université Toulouse - Le Mirail, qui a enseigné à Montgeard et André Roou, le maire qui y est né, n'ignorent pas le nom d'Aimé Ramond et ont même bien connu ses vieux parents. Mais ils savent aussi quel silence embarrassé provoque l'évocation de ce nom dans le village... étrange poids sur la mémoire individuelle et collective.

Qui fut au juste ce jeune et brillant officier issu d'une modeste famille de cultivateurs ? Quel fut son rôle dans la Résistance ?

Après la lecture de ce récit, le silence ne sera plus de mise.

Ici, l'Histoire doit informer la mémoire, faculté précieuse mais influençable, trop souvent incertaine et portée à faire bon ménage avec la méconnaissance et l'ignorance.

 

Table

Préface de Julien Allaux

 

De Montgeard à Toulouse

La fin d'une guerre - un paisible petit village - Aimé Ramond, enfant de Montgeard - Une famille dans l'entre-deux-guerres - Joseph Ramond - Maria Ramond - Sylvain - Aimé

 

De Toulouse à Tarbes

Angoulême - La formation d'un soldat - Versailles et la défaite - L'armée d'armistice - La police en 1941 - L'époque du consensus

 

De Tarbes à Montgeard

Les conséquences d'une défaite - La Révolution nationale - Montgeard - 1942 - L'heure du choix - Le corps des officiers de paix

 

De Montgeard à Périgueux

L'École de sécurité publique - L'intendant de police Lelong - Les groupes mobiles de réserve

 

De Périgueux à Carcassonne

D'importants changements - Collaborer, subir ou résister - Au commissariat de Carcassonne - Les débuts de la Résistance à Carcassonne - La Légion des combattants - Le service d'ordre légionnaire - Combat - La police dans la France occupée - La Milice

 

Carcassonne, 1943

L'action du N.A.P. police - Police urbaine ou G.M.R. - Le commandant du G.M.R. "Minervois" - Le destin des G.M.R.

 

De Carcassonne à Montpellier

un malheureux accident - Montgeard 1943 - Le docteur Pietrera - Le commissaire Pietrera - Montpellier

 

De Montpellier à Carcassonne

Le directeur-adjoint de la sécurité publique - Un agent très spécial - Une halte à Carcassonne - L'intendant régional de police - Montgeard - Carcassonne

 

Carcassonne, mai 1944

L'esprit du N.A.P. - La Milice "maintient l'ordre" - Aimé Ramond en action

 

Carcassonne, juin - juillet 1944

La première sanction - La Résistance au quotidien - La menace se précise - L'armée allemande traque les maquisards - Les chefs sont arrêtés

 

De Carcassonne à Roullens

Interrogatoires et tortures - La prison départementale - Cellule 13 - Prélude à une exécution - L'enfer de Baudrigue - Les incertitudes

 

Montgeard, 1944

À quelques jours près - Un mort bien encombrant - Pour une plaque commemorative

 

Hommages posthumes

 

Amicale Culturelle de Montgeard / Cercle d'Histoire Aimé Ramond, 1995, 140 p.

Auteur
Roger Lair
Claude Rivals
André Roou