Le Diable en Bretagne dans la tradition populaire

D'Annick Lamézec. Skol Vreizh / L'École Bretonne, 1993, 84 p.
8,00 €

Excellent état

Skol Vreizh n° 28.

Il fait peur, il est le terrifiant orchestrateur des forces maléfiques, il emporte les damnés dans un monde où l'on perd tout espoir. C'est Satan, le père du mensonge.

Il fait rire, il est berné, maltraité, ridiculisé. C'est Paol Goz ou le vieux Guillaume.

Dans les contes de veillées, légendes, récits merveilleux sauvés de l'oubli au XIXe siècle par ceux qu'on appelait les folkloristes, le diable apparaît sous ces deux formes. Comment expliquer la dualité de ce personnage dans la tradition populaire.

Dans cet ouvrage, Annick Lamézec montre qu'il n'existe pas seulement des récits "noirs" et d'autres plaisants, mais qu'un esprit différent a présidé à leur construction. En effet, leur morphologie, c'est-à-dire leur forme et leur structure, n'est pas la même.

Le Satan des prédicateurs qui terrifiait les fidèles à l'église aurait-il été mis en échec à la veillée par Paol Goz ?

Cette vision du diable apparaît dans les dessins inédits du regretté Pierre Péron que Monsieur Yves Péron a eu l'obligeance de nous confier pour l'illustration de ce livre.

 

Table des matières

Diable et paganisme

Des croyances superposées

Le diable et les pierres

La famille du diable

Diable, korrigan ou vampire ?

Les "spontailhoù" de forme animale

Superstitions diverses

 

Satan ou Paol Goz ?

L'apparence physique

Son domaine : l'enfer

Les moyens de déplacement du diable

Les sobriquets du diable

Le diable et les mortels

 

Deux visions du monde

Deux dénouements antinomiques : Diable triomphant ou Diable vaincu, berné, rossé

Deux structures bien différentes

 

Conclusion

 

Skol Vreizh / L'École Bretonne, 1993, 84 p.

 

Auteur
Annick Lamézec