SS-Neumann-2

SS !

De Peter Neumann. France-Empire, 1958, 320 p.
8,00 €

Traces d'usure aux angles de la jaquette. Dos marqué

Traduit de l'allemand par Claude Darville (qui serait en fait l'auteur, ayant pris pour pseudonyme le nom de Peter Neumann, alias le romancier Claude Rank).

Quelques documents photographiques hors texte.

Hurlant de passion, de tendresse et du désespoir propres à la jeunesse, SS est un témoignage sans précédent sur une génération maudite, décimée, sacrifiée.

On a beaucoup parlé des responsabilités de la jeunesse allemande d'avant la dernière guerre mondiale. Depuis sa défaite, cette génération a-t-elle essayé de se défendre ? Même pas... Elle savait que ce serait inutile. Aux yeux du monde, sa cause était perdue d'avance, sans appel.

Les années ont passé. Lentement, les haines s'apaisent.

Aujourd'hui, un homme essaie d'expliquer.

Peter Neumann n'est qu'un pseudonyme. L'auteur de SS aurait-il mauvaise conscience ? Non. Il a délibérément renoncé à dévoiler son identité, l'anonymat des personnages qui évoluent dans SS ne pourrait résister à la divulgation de son nom. Or, parmi les survivants, la plupart préfèrent rester dans l'ombre. D'autres sont morts. Souvent en hommes, parfois moins glorieusement. Tous désirent l'oubli...

Violent, n'épargnant rien, personne, impitoyable parfois, SS de Peter Neumann est un récit dur, qu'aucun homme, qu'aucune femme soucieux de l'avenir ne peut se permettre d'ignorer.

SS... un livre qu'on n'oublie pas.

 

Table des matières

L'aurore

Je le jure...

Notre éducation

Souvenirs de Bavière

La "Napoli"

Vogelsang

Sonthofen

La victoire

École SS

 

Le zénith

L'attaque...

Odessa - Les partisans

Ruée vers le sud

 

Le crépuscule

J'avais un camarade

Vers Stalingrad

En permission

 

La nuit

Le choc

Tenir...

La peur

La fin

 

Appendice

Jeunesse allemande sous le régime hitlérien

Allemagne (1943-44) - Ministère de l'Intérieur et annexes

Allemagne (43-44) - Schutzstaffeln SS

Liste complète des divisions de la Waffen SS

 

France-Empire, 1958, 320 p.

Auteur
Peter Neumann